mardi 20 novembre 2007

Le petit jardin

(air connu)Jacques_Dutronc


C'était un petit jardin
Qui sentait bon le Métropolitain
Qui sentait bon le bassin parisien
C'était un petit jardin
Avec une table et une chaise de jardin
Avec deux arbres, un pommier et un sapin
Au fond d'une cour à
la Chaussée-d'Antin

Mais un jour près du jardin Jardin__15_rue_Boutreux
Passa un homme qui au revers de son veston
Portait une fleur de béton (Eiffage !)
Dans le jardin une voix chanta

{Refrain:}

De grâce, de grâce, monsieur le promoteur,
De grâce, de grâce, préservez cette grâce
De grâce, de grâce, monsieur le promoteur
Ne coupez pas mes fleurs

C'était un petit jardin
Qui sentait bon le Métropolitain,
Qui sentait bon le bassin parisien
C'était un petit jardin
Avec un rouge-gorge dans son sapin
Avec un homme qui faisait son jardin
Au fond d'une cour à la Chaussée-d'Antin

Mais un jour près du jardin Jardin_public_des_Ponts_de__C_
Passa un homme qui au revers de son veston
Portait une fleur de béton  (Eiffage !)
Dans le jardin une voix chanta

{au refrain}

C'était un petit jardin
Qui sentait bon le Métropolitain
A la place du joli petit jardin
Il y a l'entrée d'un souterrain
Où sont rangées comme des parpaings
Les automobiles du centre urbain

C'était un petit jardin
Au fond d'une cour à la Chaussée-d'Antin
C'était un petit jardin
Au fond d'une cour à la Chaussée-d'Antin 

Paroles: Jacques Lanzmann. Musique: Jacques Dutronc 1972
© Editions Musicales Alpha         

Posté par portdesnoues à 22:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 14 novembre 2007

" Le violon, c'est pas du pipeau ! "

Lors des journées portes ouvertes organisées les 6 et 7 octobre, par les deux artisans d'art installés sur le site de l'ancienne usine Cannelle, nous avons pu découvrir les savoirs-faire autour de la céramique et de la lutherie.
Cette découverte va pouvoir se poursuivre en prenant de l'ampleur. En effet, une
émission du magazine "C'est pas Sorcier" nous dévoilera encore un peu plus les secrets de la fabrication d'un violon. Elle sera diffusée sur FR3, le samedi 24 novembre à 20h20, sous le titre " Le violon c'est pas du pipeau ! "
Cette émission a été tournée, entre autre, dans le Jura chez Bernard Michaud, scieur de bois de lutherie, et à l'atelier de Patrick Robin, installé au n°15 de la rue Boutreux, aux Ponts-de-Cé, sur les bords de la Loire.

communiqué de presse c'est pas sorcier 14 11 07

C_est_pas_sorcier_

Posté par portdesnoues à 18:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 7 novembre 2007

Lettres ouvertes

Suite à la parution d'un dossier concernant le projet de résidence hôtelière sur le site de l'ancienne usine Cannelle, aux Ponts-de-Cé, (Arcades n °79 - octobre 2007) l'association "Port des Noues : ça déborde" a souhaité réagir sous la forme d'une lettre ouverte adressée au Maire des Ponts-de- cé , ainsi qu'à l'ensemble des Conseillers Municipaux. Ces 34 lettres ont été déposées à la mairie ce matin.
Par ailleurs, une lettre d'information a été élaborée. Elle sera prochainement diffusée auprès des habitants.
Ces deux documents abordent des questions importantes d'intérêt général sur les conséquences de ce projet démésuré. Ces lettres ont été envoyés à la presse locale qui est invitée à relayer l'information.

lettre ouverte

lettre d'information n°1 du 06 11 07

Posté par portdesnoues à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 29 octobre 2007

Et paf ! ... dans le panneau !

Panneaux_indicateursL'Association "Port des Noues : ça déborde" dénonce la surabondance de voitures dans cet espace enclavé de l'île du château.
La mise en place d'un "parcours d'interprétation" dans ce quartier de l'île sera sans doute facilitée par l'arrivée de nouveaux panneaux !

Posté par portdesnoues à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 27 octobre 2007

Que va devenir le jardin public ?

Pour rebondir sur l'article paru dans le journal ARCADES du mois d'octobre, l'Association "Port des Noues : ça déborde" analyse non pas les retombées pour les Ponts-de-Cé, mais les nuisances que ce projet de résidence hôtelière va engendrer. Dans ce dossier, aucun mot sur l'aménagement complémentaire d'un parking de plus de 110 places, réservé exclusivement à la clientèle de l'hôtel, qui sera installé en dehors du site, probablement à la place du jardin public. 

On peut admettre que ce jardin public n’est pas très bien conçu ou très accueillant. En effet, il est ceinturé par des barrières de béton qui obligent à rentrer et sortir au même endroit. Cependant, ce parc est relativement bien arboré, avec certaines essences qui ont probablement mis du temps pour s’adapter. Aujourd’hui, on veut les supprimer pour installer des surfaces bitumées !
Cette logique d’urbanisation est tout à fait paradoxale avec le projet de mise en place d’un « parcours d’interprétation » du quartier qui vise à faire découvrir le patrimoine local. Le touriste, sera sans doute surpris, après avoir déambulé dans des ruelles médiévales, de tomber nez à nez avec des voitures alignées, sur cet espace goudronné, jonché de nombreuses tâches d’huile… dans le le lit majeur de la loire !
Cette logique de développement est inquiétante, à un moment où l’on s’interroge de plus en plus sur la gestion intelligente de l’environnement.

Projetons nous dans le futur : anticipons et imaginons  dès maintenant le trafic au cours d’un d’été un peu chaud.
La fréquentation du camping un peu frais est inhabituelle, la baignade est sur fréquentée (jusqu’à 2000 entrées en 2003, selon Arcades !), le marché du vendredi est toujours apprécié et les visiteurs de la maison de retraite sont toujours aussi nombreux (la population vieillit !).
Ainsi, on observe que les déplacements dans cet espace très enclavé deviennent de plus en plus problématiques. La recherche d’un emplacement de parking libre est de plus en plus difficile. On manœuvre, on klaxonne de plus en plus, dans ces rues, où le problème lié à l'insécurité des déplacements piétonniers, en raison du flux et de l'exiguïté, est déjà patent.
Comment imaginer cette circulation ajoutée, de 110 locataires d'appartements auxquels s’ajoute la clientèle du restaurant, dans un sens perpendiculaire à celui de l'axe routier de pont à pont qui connaît des engorgements de circulation de plus en plus fréquents ? N'y a-t-il pas là une démesure ?

Posté par portdesnoues à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 13 octobre 2007

Portes ouvertes ... sur la Loire

Les deux journées portes ouvertes, organisées par Alain VIENNEY et Patrick ROBIN , artisans d'Art actuellement installés sur le site de l'Ancienne usine CANNELLE, ont rencontré un vif succès.
Comme nous l'avions annoncé, le temps était de la partie et cela a généré une ambiance détendue et agréable. Les visiteurs ont pu découvrir le savoir faire de ces artisans et ont également apprécié le cadre de leur travail.(Voir albums photos et site de l'Atelier du Grand Large)
Les perspectives de la destruction de ces ateliers et d'un transfert dans des lieux totalement inadaptés ont encouragé la signature d'une pétition. Ainsi, dans l'atelier du céramiste, un montage photos présentait la vétusté des locaux mis à disposition par la Mairie. Dans ce cadre exigu, "l'Atelier du Grand Large", risque de devenir "l'Atelier du Petit Etroit" !
L'
Association "Port des Noues : ça déborde" était bien entendu aussi de la partie. De nombreux adhérents et sympathisants ont répondu présent en participant au pique-nique, organisé sous l'arbre à palabre du Port des Noues.(Voir album photo).
Malheureusement, le spectacle de la compagnie Nomorpa, prévu par l'Association n'a pu être joué suite à un refus de la Mairie (Voir extrait de la réponse du Maire). Rappelons que nous avions également été jugé indésirable lors de l'organisation du Forum des associations le 22 septembre dernier. On commence à croire que "Port des Noues : ça dérange !"

2007_08_10_Article_du_Courrier_de_l_Ouest2007_10_10_Article_de_Ouest_France

Posté par portdesnoues à 14:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 12 octobre 2007

Nouveaux statuts

A l'occasion de son assemblée Générale du 28 septembre dernier, l'Association "Port des Noues : ça déborde" a modifié ses statuts et plus particulièrement l'objet lié à son activité.

Extraits :

2 – Modification de l'objet :

Article 2 : Nouvel objet : " Défendre le cadre naturel et la qualité de vie de l’ile du château aux Ponts-de-cé "  pour :

  • préserver la qualité de vie de  l'île du château  tant du point de vue des nuisances sonores, écologiques et environnementales, que des problèmes de circulation et  de stationnement.

  • veiller à la qualité architecturale des bâtiments à construire, réhabiliter ou restaurer.

  • veiller particulièrement sur l'homogénéité du paysage urbain du front de Loire au regard en particulier de l’habitat existant.

  • susciter l’intérêt,  la connaissance et la participation des citoyens à la protection et la mise en valeur du site.

  • oeuvrer pour un  urbanisme concerté et respectueux du développement durable.

Anneau_Port_des_Noues

Posté par portdesnoues à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 9 octobre 2007

2005 : "On est dans le concret ..." 2007 : "On n'est dans le secret ..."

L'Association "Port des Noues : ça déborde", soucieuse de faire partager ses inquiétudes quant au manque total d'inspiration du projet prévu sur le site de l'Ancienne usine CANNELLE, vous révèle encore une fois les contradictions dans la définition des choix de la municipalité. Un article paru dans le Courrier de l'Ouest du 06 août 2005 est assez révélateur.
Le maire annonce à cette époque "On est dans le concret, on voit ce qu'on fait" aujourd'hui il pourrait dire "On est dans le secret, on ne dit pas ce que l'on va faire".
Par ailleurs, en "zoomant" sur l'article, à propos du devenir de l'ancienne usine CANNELLE, on apprend :
"... et une partie du site restera sous la maîtrise municipale"
Le projet annoncé le 11 juillet dernier transforme bel et bien cette promesse en voeux pieu.

... Quant au projet de piscine présenté un peu plus loin dans l'article
...il est tombé à l'eau !
 

2005_08_06_Article_du_Courrier_de_l_Ouest

Posté par portdesnoues à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 8 octobre 2007

Le retour de "Ker Juliette"

Afin de mieux appréhender les conséquences de l'installation d'un complexe hôtelier par le groupe Eiffage sur une partie enclavée de l'Ile du château aux Ponts-de-Cé, on peut s'inspirer du site de "Ker Juliette" à Pornichet, référencé à plusieurs reprises, dans des articles de journaux parus en juillet.
Dans son album photo (ci-joint) "Ker Juliette" , l'Association
"Port des Noues : ça déborde" apporte la possibilité de visualiser cette implantation en proposant quelques commentaires :

  • la surface globale du site de Pornichet est beaucoup plus importante (voir plan du site). Les immeubles sont implantés au sein d'un parc arboré.

  • les parking sont intégrés dans le site. Ils occupent malgré tout une place non négligeable.

  • les espaces de dégagement sont beaucoup plus ouverts.

Posté par portdesnoues à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 3 octobre 2007

Réunion publique ouverte à tous

Pour rendre compte de l'assemblée Générale de l'Association "Port des Noues : ça déborde" qui s'est tenue le Vendredi 28 septembre, à la salle du cloître St Maurille, aux Ponts de Cé, plusieurs documents sont mis en ligne :

Compte_rendu_AG_du_28_09

Carte d'adhésion

AG_du_28_09__2_AG_du_28_09__3_AG_du_28_09__1_

2007_10_01_Article_de_Ouest_France

Posté par portdesnoues à 21:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]